Peinture cubisme

Peinture cubisme

Le cubisme est un courant d’avant-garde, lancé par Pablo Picasso et Georges Braque à Montmartre à partir de 1907.

Le début du siècle est marqué par de nouvelles contradictions (la montée du capitalisme ; le rejet des conventions académiques ; des découvertes scientifiques notables comme la théorie de la relativité d’Einstein). Toutes ces contradictions vont trahir un besoin chez les artistes de repenser l’art et son mode de création. Picasso et Braque vont alors se lancer dans l'élaboration d'un nouveau courant: le cubisme. Ils sont inspirés par les préceptes de Cézanne (1839-1906), qui voit dans la nature un assemblage de formes. En effet, Cézanne opère une transition entre l’impressionnisme et le cubisme. Une rétrospective de son œuvre en 1907 va permettre aux artistes de (re)découvrir son œuvre et de s’en inspirer. Selon lui, il faut « traite[er] la nature par le cylindre, la sphère, le cône » (1904).  

Quelles sont les caractéristiques du cubisme ?

L’enjeu du cubisme est de réussir à fragmenter le sujet figuratif à l’aide de formes de plus en plus abstraites afin de créer un mouvement perceptible de l’intérieur. Les surfaces et les formes se croisent et s’enchevêtrent jusqu’à créer un espace ambigu, schématique, qui tend vers une compréhension universelle des formes.  L’une des premières œuvres cubistes est Les Demoiselles d’Avignon de Pablo Picasso. Apollinaire dira de ce courant dans Les peintres cubistes (1913), que « c’est l’art de peindre des ensembles nouveaux avec des éléments empruntés non à la réalité de vision mais à la réalité des connaissances ».

Parcourez notre collection de tableaux de peinture cubiste