Henri Matisse
Dessinateur

Henri Matisse

Chef de file du Fauvisme, Henri Matisse est un des artistes majeurs de l’art moderne. Considéré comme celui qui a « libéré la couleur », le peintre français est aussi graveur, designer textile, sculpteur et céramiste.Découvrez les œuvres de l’artiste disponibles au catalogue, notamment son célèbre « Nu bleu III », ou encore son dernier chef d’œuvre « La Tristesse du roi », tous deux réalisés avec la technique du papier découpé, dont Matisse est le précurseur.Apportez de la couleur à votre intérieur avec des reproductions d'Art de Matisse.

 

Biographie d’Henri Matisse : tout savoir sur ce peintre fauviste

 

L’avenir tout tracé de Matisse… ou presque

Henri Matisse naît le 31 décembre 1869 au Cateau-Cambrésis, dans le nord de la France, d’une famille de marchand de grains, métier qu’il aurait dû faire dans la droite ligne de son père. Après des études dans une école de droit, il se destine à une carrière de clerc de notaire à Saint-Quentin, plus en accord avec sa santé fragile. Un évènement bouleverse cependant sa vie : une crise d’appendicite le contraint à rester alité durant de longues semaines alors qu’il n’a que 20 ans. Afin surmonter l’ennui, Henri Matisse demande à sa mère une boîte de couleurs. Il écrira ainsi dans ses Mémoires ces propos : « À partir du moment où j’avais cette boîte de couleurs dans les mains, j’ai senti que c’était là qu’était ma vie. ». La première œuvre de Matisse est une reproduction de l’image à l’intérieur de sa boîte de couleurs, qu’il nomme « Essitam ».
 
Il part ensuite à Paris et s’inscrit en 1895 dans l’atelier de Gustave Moreau. Cet enseignement dans le monde des arts lui apprend énormément : en particulier à ne pas privilégier une virtuosité technique mais plutôt son ressenti. Un an plus tard, Henri Matisse expose pour la première fois dans différents salons.
 
 

Les débuts du Fauvisme, ou comment Henri Matisse s’est inspiré de la critique

Lors du Salon d’automne de 1905, la carrière de Matisse est totalement bouleversée : plusieurs de ses tableaux sont accrochés dans la même salle que ceux de Derain, Marquet ou Vlaminck, et le critique d’art Louis Vauxcelles qualifie cette salle de « cage aux fauves », à cause des couleurs vives et éclatantes (comme le rouge, le jaune et le rose et le bleu) utilisées par les peintres, qui font alors scandale. Cette appellation, les peintres vont s’en emparer à leur avantage, et fonder le courant artistique du Fauvisme.

Henri Matisse rencontre par la suite le succès, que ce soit auprès des marchands d’art (il est exposé à la galerie Bernheim) que des collectionneurs. Il attire l’œil de l’écrivaine Gertrude Stein qui lui achète plusieurs de ses toiles et lui fait rencontrer de nombreux artistes, dont Picasso, avec qui il entretiendra une relation mi-amicale mi-rivale tout au long de sa vie.

En 1922, c’est la reconnaissance institutionnelle lorsqu’un musée français lui achète un premier tableau, ce sera « Odalisque à la culotte Rouge », l’odalisque étant un sujet récurrent et très travaillé pendant la période niçoise de Matisse.

En 1908, Henri Matisse crée une académie de peinture à laquelle de nombreux élèves s’inscrivent. Il y enseigne à des étudiants du monde entier. Et en 1909, Chtchoukine lui commande deux tableaux, la peinture « La Danse » et le tableau « La Musique », pour intégrer sa collection privée. Il décrit d’ailleurs son tableau « La Musique » par des qualificatifs qui seront les critères du Fauvisme : « Signe particulier, la couleur était proportionnée à la forme. La forme se modifiait, selon les réactions des voisinages colorés. Car l’expression vient de la surface colorée que le spectateur saisit dans son entier. »

Chtchoukine (1854-1936), grand industriel russe visionnaire et mécène, aura collectionné les plus grands artistes français de l'art moderne, dont quarante et un tableaux de Matisse. En 1948, sur ordre de Staline, cette collection sera divisée entre le Musée Pouchkine à Moscou et le Musée de l'Ermitage à Saint-Pétersbourg.

 

Matisse le voyageur : d’où tient-il ses inspirations ?

Matisse était un grand voyageur. S’il est né dans le nord de la France, il a longtemps vécu entre Paris et la Corse, avant de s’installer définitivement à Nice après la Seconde Guerre mondiale. Reconnu mondialement, Henri Matisse est alors exposé en Russie, en Angleterre, en Allemagne, aux Etats-Unis et voyage également en Andalousie et au Maghreb. Au début des années 30, alors qu’il est aux Etats-Unis pour exposer, Henri Matisse fait la rencontre d’Albert Barnes, un collectionneur, qui lui commande une œuvre monumentale, « La Danse ». Le peintre ira lui-même l’accrocher en 1933 à la Fondation Barnes de Philadelphie.

Mais c’est son voyage à Tahiti qui va exercer une influence majeure sur son art : plusieurs années après son séjour sur l’île, il s’inspirera de son expérience pour ajouter les formes végétales exotiques bien connues à ses œuvres.

On dit souvent que c’est Matisse, et plus largement les Fauvistes qui ont « libéré la couleur » dans l’art. A ce sujet, et concernant sa démarche artistique, le peintre s’exprimera en 1948 dans ces propos : « Je voudrais que les gens sachent qu'il ne faut pas approcher de la couleur comme on entre dans un moulin, qu'il faut une sévère préparation pour être digne d'elle. Mais avant tout, il faut posséder le don de la couleur comme un chanteur doit posséder la voix. […] Un coloriste marque de son empreinte même un simple dessin au fusain. »

Qui sont les enfants du peintre ?

Henri Matisse a eu trois enfants, avec deux femmes différentes. En 1894, naît Marguerite, la fille du peintre et de sa femme de l’époque (et aussi modèle), Caroline Joblaud. Durant la Seconde Guerre mondiale, Marguerite est condamnée à six mois de prison pour faits de Resistance, et y sera torturée. Elle sortira de prison défigurée, et Matisse peindra de nombreux portraits d’elle de cette époque, sous le choc de voir sa fille dans un tel état.

Les deux autres enfants du peintre, Jean et Pierre, naissent en 1899 et 1900. Leur mère est Amélie Parayre, que Matisse prend pour femme un an avant la naissance des enfants. Amélie sera elle aussi internée pendant six mois en 1944. Jean devient sculpteur, et a lui aussi appartenu à un réseau de résistance active. Quant à Pierre, il devient marchand d’art reconnu. Il ouvrira même une galerie d’art à New York, où seront exposés des artistes comme Chagall, Dubuffet, Calder… et évidemment son propre père.

 

Matisse : précurseur de la technique du « papier découpé »

 

En 1941, on diagnostique au peintre un cancer du côlon. Alors qu’on lui donnait six mois à vivre, l’opération se passe bien et Matisse survit. Il ne peut cependant pas rester debout, et en sort très faible. Commence alors sa célèbre série « Jazz », où Henri Matisse utilise la méthode de la gouache découpée, aussi appelée papier découpé, inventée par lui-même : alité, il ne peut plus diluer les couleurs et donc utiliser des types de peintures comme la peinture à l’huile. Ainsi, des papiers gouachés sont ensuite découpés puis placés et collés sur la toile.

En 1945 a lieu une rétrospective sur son travail au Salon d’automne (après celle de Picasso en 44 et de Georges Braque en 43) à laquelle il participe. Il sera même lauréat de la 25ème Biennale de Venise, à l’âge de 81 ans. Il réalise sa dernière toile, « La tristesse du roi », dans sa chambre d’hôtel / atelier à Nice en 1952, année d’ouverture du Musée Matisse dans sa ville natale, au Cateau-Cambrésis. Mais sa toute dernière œuvre est un dessin, le portrait de Lydia Délectorskaya, sa modèle et assistante, la veille de sa mort. Henri Matisse meurt le 3 novembre 1954 à l’âge de 84 ans.

Les œuvres de l’artiste sont aujourd’hui particulièrement visibles au Musée Matisse à Nice, dans la collection du Centre Georges-Pompidou de Paris, au Muséum national d'Art moderne et au Musée Matisse du Cateau-Cambrésis.

 
Pour en savoir plus sur la vie et l'œuvre de Henri Matisse.

Offrez-vous une reproduction de tableau d'Henri Matisse

 
A partir de
52.51 €
£44.63
43.76 €
£37.19
A partir de
53.12 €
£45.15
44.26 €
£37.62
A partir de
42.78 €
£36.37
35.65 €
£30.31
A partir de
51.45 €
£43.73
42.87 €
£36.44
A partir de
53.3 €
£45.31
44.42 €
£37.76
A partir de
46.75 €
£39.74
38.96 €
£33.12
A partir de
34.23 €
£29.09
28.52 €
£24.24
A partir de
44.54 €
£37.86
37.12 €
£31.55
A partir de
55.33 €
£47.03
46.11 €
£39.19
 
"Une production entièrement élaborée en France"

Les artisans de l'atelier Muzéo s'engagent à vous fournir une oeuvre faite à la main, avec les meilleurs matériaux et dans un souci d'exactitude, pour une qualité égale à celle que vous trouverez dans une galerie d'art.

Découvrez notre atelier
La Réserve Muzéo

- 30% !

Faites de bonnes affaires en parcourant notre Réserve : des éditions de notre catalogue qui attendent leur acquéreur à petit prix.

J'en profite