Peintre

Kazimir Malevitch

Kazimir Malevitch naît le 11 février 1878 à Kiev (Russie Impériale). D’abord dessinateur industriel, Kasimir Malevitch développe, par la suite, son œuvre plastique en autodidacte : réalisme, impressionnisme, symbolisme, cézannisme, fauvisme, cubisme, expressionisme allemand et suprématisme, tous sont des styles auxquels il s’essaye entre 1906 et 1910. Peintre, sculpteur et théoricien, il fut l’un des premiers artistes abstraits et créa son propre mouvement : le suprématisme. Après avoir commencé à étudier l’art à Kiev, il délaisse son école pour intégrer celle de l’Ecole de Peinture, Sculpture et Architecture de Moscou.

Dès 1910, Kasimir Malevitch  apparaît comme un membre influent de l’avant-garde moscovite dont les œuvres sont le théâtre où se joue une libération de la couleur sur la forme. Son analyse du cubisme le mène à privilégier le plan pictural le plus pur. Ses compositions suprématismes qui sont créées à partir de 1915 sont les première œuvres picturales entièrement dénuées de toute référence objectale et revendiquant leur propre réalisme, les formes géométriques devenant peu à peu des êtres picturaux autosuffisants. Cet art « non objectif » permet à Malevitch de rendre l’exercice de la peinture presque mystique alors que ses compositions deviennent des vides cosmiques dans lesquels formes et couleurs évoluent ensemble.

Suite à la Révolution d’Octobre 1917, Kasimir Malevich obtient divers postes dans des écoles d’art et influence plusieurs artistes dont El Lissitzky qu’il côtoie à Vitebsk. Artiste apprécié par le régime, son retour à une figuration symboliste dans les années 1930 déplaît aux théoriciens du réalisme socialiste qui régentent la totalité des domaines artistiques. En 1929, il est en effet classé comme un artiste subversif et dans les années 1930 les attaques contre lui se multiplient. Il est emprisonné, subit de longs interrogatoires. C’est dans cette période qu’il réalisa son dernier tableau, L’homme qui court… A sa perte ? Son œuvre, monochrome et non figurative, qui tentait de transformer les rapports de l’homme avec l’espace et la couleur sera plus influent en Occident qu’en URSS où il ne réapparait qu’en 1988. Kazimir Malevitch meurt le 15 mai 1935 à Leningrad (Russie, actuelle Saint-Pétersbourg). 

Artiste illustre de l’avant-garde russe, Kazimir Malevitch s’illustre dans la peinture abstraite et cubisteIl est particulièrement lié à El Lissitzky, à Wassily Kandinsky et à Piet Mondrian. 

Offrez vous une reproduction de tableau de Kazimir Malevitch

 
A partir de
27.28 €
£23.19
22.74 €
£19.33
A partir de
36.52 €
£31.04
30.43 €
£25.87
A partir de
28.33 €
£24.08
23.61 €
£20.07
A partir de
39.15 €
£33.28
32.62 €
£27.73
A partir de
30.45 €
£25.88
25.37 €
£21.57
A partir de
30.91 €
£26.27
25.76 €
£21.89


Voir toutes
les oeuvres de
Kazimir Malevitch
Découvrez

 

Besoin d'un conseil ?

Choisissez votre lieu puis filtrez nos sélections par ambiance, par couleur ou encore par thématique.

Découvrez

"Une production entièrement élaborée en France"

Les artisans de l'atelier Muzéo s'engagent à vous fournir une oeuvre faite à la main, avec les meilleurs matériaux et dans un souci d'exactitude, pour une qualité égale à celle que vous trouverez dans une galerie d'art.

Découvrez notre atelier