Peinture abstraite géométrique

Peinture abstraite géométrique

Pour schématiser, la peinture abstraite se scinde en deux tendances majeures, on peut dire que les artistes abstraits empruntent deux voies pour faire prendre le contrepied de la réalité visible. Il y a ceux qui vont utiliser des formes géométriques simples et des couleurs pures dans leurs tableaux abstraits. On parlera alors d'abstraction géométrique, école à laquelle appartient Malevitch. Il y a ceux qui vont au contraire s'exprimer plus librement sans se soucier aucunement de géométrie dans leurs compositions abstraites, on parle alors d'abstraction lyrique, école à laquelle appartient Kandinsky. L'oeuvre "Carré noir sur fond blanc", vraisemblabement réalisée en 1915, est aux fondements de l'abstraction géométrique. Kazimir Malevitch, en proposant ce tableau épuré et géométrique, entend alors faire table rase de la peinture traditionnelle. Ses tableaux géométriques connaissent rapidment le succès en Europe. Des collectifs s'inspirant de cette esthétique abstraite naissent aux Pays-Bas, en Pologne, en Hongrie... et des centaines d'artistes abstraits, à la fin des années 1920, s'organisent dans des groupes transfrontaliers (Cercle et Carré, Abstraction-Création). Le design du Bauhaus (couleurs pures, lignes épurées...), école fondée en Allemagne, popularise leurs recherches. Piet Mondrian est un autre grand représentant de l'art abstrait géométrique.  C'est en étudiant les cubistes, que le peintre abstrait néerlandais à l'intuition des quadrillages qui donnent à la fois une impression de stabilité et une illusion demouvement à ses toiles abstraites. 

En plus de la peinture abstraite géométrique...