Reproduction de fresque La Cène de Léonard de Vinci

 
 
L'oeuvre
 
En situation
 
Finitions
du support
Collectionnez
Ajouter une oeuvre à ma collection
Partagez
Partagez sur...
 
 
 
Sujets : Gastronomie, Religion
Mots-clés : Apôtre, Cène, Italie, peinture, Renaissance, aliment, conversation, disciple, fenêtre, innocence, lunette, pain, perspective, religion, repas, saint, saint Jacques le Majeur, saint Jean, saint Philippe, saint Pierre, saint Thomas, table, trahison, vaisselle, verre, vin
Besoin d'inspiration ?
Le conseil Muzéo

Le conseil Muzéo pour La Cène de Léonard de Vinci

Pour profiter pleinement de «La Cène» de Léonard de Vinci, nous vous conseillons le format moyen (60x106.2 cm) sur toile sur châssis, avec un encadrement moulures dorées à la feuille d'or - fine.
L'oeuvre

La Cène

La Cène de Léonard de Vinci : une œuvre d'art incontournable

L'une des plus célèbres peintures du monde, La Cène de Léonard de Vinci, continue de fasciner les amateurs d'art et les chercheurs depuis sa création au XVe siècle. Cette œuvre emblématique représente le dernier repas de Jésus-Christ avant sa crucifixion et elle est considérée comme l'un des chefs-d'œuvre de tous les temps.

Le contexte historique et artistique de La Cène

Commandée par Ludovic Sforza, duc de Milan, pour décorer le réfectoire du couvent dominicain Santa Maria delle Grazie, La Cène de Léonard de Vinci fut réalisée entre 1495 et 1498. À cette époque, la ville de Milan était un centre culturel et politique important en Italie. Le gouvernement de Ludovic Sforza soutenait activement les arts et encourageait les talents locaux et internationaux. C'est dans ce contexte que Léonard de Vinci s'installa à Milan pour travailler sur plusieurs projets dont La Cène.

Un choix audacieux de style et de technique

Traditionnellement, les peintures murales étaient réalisées à l'aide de la technique de la fresque, qui consiste à appliquer des pigments sur un enduit frais pour créer une image durable et résistante à l'humidité. Cependant, Léonard de Vinci décida d'utiliser une technique différente pour La Cène : la détrempe sur enduit sec. Cette méthode, qui consiste à appliquer les pigments sur un support préalablement séché, permettait à l'artiste de travailler plus lentement et de réaliser des détails plus fins.

Mais ce choix audacieux eut des conséquences : la détrempe sur enduit sec est moins résistante que la fresque, et la peinture commença rapidement à se détériorer. En effet, dès le milieu du XVIe siècle, certains détails de La Cène étaient déjà perdus. Malgré plusieurs tentatives de restauration au fil des siècles, la fragilité de l'œuvre demeure aujourd'hui l'un des grands défis posés par la conservation de La Cène.

Les personnages et la composition de La Cène

Léonard de Vinci représenta Jésus-Christ entouré de ses douze apôtres, assis autour d'une longue table rectangulaire dans une pièce sobre et épurée. Le point focal de la scène est Jesus lui-même, dont la figure émane une aura de sérénité et de spiritualité. Les regards et les gestes des apôtres sont dirigés vers lui, traduisant leur surprise et leur consternation lorsque Jésus annonce qu'un d'entre eux le trahira.

Dans sa représentation de La Cène, Léonard de Vinci utilisa avec brio les techniques de perspective linéaire pour donner une impression de profondeur et de relief à la scène. En outre, il fit appel à ses connaissances en anatomie pour représenter avec précision les expressions et les postures des personnages.

La préservation et la restauration de La Cène au fil des siècles

En raison de sa technique de détrempe sur enduit sec, La Cène de Léonard de Vinci a connu plusieurs campagnes de restauration au cours de son histoire. Dès le XVIe siècle, des artistes tels que Giorgio Vasari déplorent la détérioration rapide de l'œuvre. Au XVIIIe siècle, le peintre et historien d'art Giovanni Pietro Bellori exprime son regret face à l'état de La Cène qu'il juge alors presque illisible.

La dernière restauration en date a eu lieu entre 1978 et 1999. Cette opération minutieuse, dirigée par la restauratrice italienne Pinin Brambilla Barcilon, consista notamment à retirer les couches de vernis et de repeints accumulées au fil des siècles pour révéler les couleurs et les détails d'origine. Malgré les critiques de certains experts qui estiment que cette intervention aurait altéré l'intégrité de l'œuvre, la restauration de La Cène permet aujourd'hui d'admirer ce chef-d'œuvre avec un regard renouvelé.

De nos jours, La Cène est exposée dans le couvent Santa Maria delle Grazie à Milan, où elle continue d'attirer des milliers de visiteurs chaque année. Les conditions de visite sont strictement réglementées afin de préserver l'œuvre : le nombre de personnes admises simultanément est limité et l'accès à la salle est soumis à un système de filtrage de l'air pour éviter l'accumulation de poussière et d'humidité.

 

Cette oeuvre est une peinture de la période de la renaissance appartenant au style renaissance italienne.

 

Le lieu de conservation de « La Cène » est Santa Maria delle Grazie, Milan, Italie.

 

Autres oeuvres dans les mêmes couleurs

Autres oeuvres similaires

Pourquoi Muzéo vous propose différents supports pour cette oeuvre ?
La réalisation d’une reproduction d’art Muzéo s’effectue sur des supports riches et variés qui s’adaptent
à vos besoins et à vos envies. A chaque esprit souhaité correspond un support adapté.
 
"Une production entièrement élaborée en France"

Les artisans de l'atelier Muzéo s'engagent à vous fournir une oeuvre faite à la main, avec les meilleurs matériaux et dans un souci d'exactitude, pour une qualité égale à celle que vous trouverez dans une galerie d'art.

Découvrez notre atelier
La Réserve Muzéo

- 30% !

Faites de bonnes affaires en parcourant notre Réserve : des éditions de notre catalogue qui attendent leur acquéreur à petit prix.

J'en profite