Quentin de La Tour
Peintre

Quentin de La Tour

Maurice-Quentin de La Tour nait le 5 septembre 1704 à Saint-Quentin, dans le Nord de la France, et grandit rue de la Tour. Il est le fils de François de La Tour et de Reine Zanar. Passionné par le dessin dès son plus jeune âge, il quitte sa ville natale dès dix-huit ans pour trouver du travail en tant que peintre.

En 1719, il intègre l’atelier du peintre Claude Dupouch, membre de l’Académie de Saint-Luc. En 1725, il part à Cambrai et l’ambassadeur du roi d’Angleterre remarque son travail. Il lui propose de venir travailler à Londres, ce que De La Tour fait jusqu’en 1727. A son retour, il s’installe à Paris et fréquente de nombreux artistes, tels que Carle Vanloo et Jacques-Nicolas Tardieu.

De 1727 à 1729, il s’isole pour perfectionner son savoir et sa technique : dessin, mathématiques, physique, géométrie, poésie, toutes les disciplines sont concernées. Il profite également de cette période pour passer définitivement de la peinture à l’huile au pastel, et pour se consacrer exclusivement au portrait.

C’est le portrait qu’il fait de Voltaire en 1735 qui le rend célèbre. A partir de cette œuvre jusqu’aux années 1760, il réalise de nombreux portraits renommés : Abbé Jean-Jacques Huber (1742), Portrait de Louis XV (1748), Portrait de la marquise de Pompadour (1748), Autoportrait au jabot de dentelle (1750), Jean-Jacques Rousseau (1753), Jean le Rond d’Alembert (1753), pour ne citer qu’eux.

Surnommé « le prince des pastellistes », il représente aussi bien les membres de la famille royale que les plus grands philosophes de l’époque, en passant par la noblesse et l’aristocratie. Certains de ses portraits sont même dotés d’une certaine touche d’humour, comme Autoportrait à l’index (1737).

Au début des années 1780, sa santé commence à décliner. En 1782, il fonde une école de dessin, l’Ecole de la Tour. Il retourne à Saint-Quentin en 1784, sa famille s’occupant de lui car il perd peu à peu la raison. Il meurt de vieillesse le 17 février 1788 à l’âge de 83 ans. Quentin de La Tour est aujourd’hui considéré comme un homme des Lumières et comme l’un des plus grands portraitistes français du XVIIIe siècle.

Offrez-vous une reproduction de portrait de Quentin de La Tour

 
 

La Réserve Muzéo

- 40% !

Faites de bonnes affaires en parcourant notre Réserve : les invendus de notre catalogue qui attendent leur acquéreur à petit prix.

J'en profite

Besoin d'un conseil ?

Choisissez votre lieu puis filtrez nos sélections par ambiance, par couleur ou encore par thématique.

Découvrez
 
 

"Une production entièrement élaborée en France"

Les artisans de l'atelier Muzéo s'engagent à vous fournir une oeuvre faite à la main, avec les meilleurs matériaux et dans un souci d'exactitude, pour une qualité égale à celle que vous trouverez dans une galerie d'art.

Découvrez notre atelier