Guido Reni
Peintre

Guido Reni

Guido Reni nait le 4 novembre 1575 à Bologne. Il est le fils de Daniele Reni, musicien, et de Ginevra Pozzi. Il commence des études de musique mais les abandonne assez rapidement pour la peinture. Il entre comme élève dans l’atelier du peintre Denijs Calvaert à Bologne.

Reni quitte cet atelier en 1594 pour entrer à l’Accademia dei Desiderosi. Il approfondit sa technique de la peinture à l’huile et de la gravure. En 1598, il réalise Le couronnement de la Vierge et quatre saints pour l’église San Bernardo ainsi que la décoration du palais du Régiment de Bologne. Il s’agit de peintures et fresques monumentales.

A partir des années 1600, il se trouve à Rome et réalise plusieurs œuvres représentant Sainte Cécile. Il voyage ensuite entre Rome et Bologne et crée plusieurs œuvres pour la cathédrale d’Osimo et l’église de la Trinité. En 1605, il achève La crucifixion de Saint-Pierre. Il poursuit dans les dernières années de la décennie avec David avec la tête de Goliath, Le martyre de Sainte Catherine et Le couronnement de la Vierge en seconde version.

Il est assez reconnu et estimé dans le milieu de la peinture pour que le pape Paul V lui propose de décorer plusieurs salles du Vatican en 1608. En 1609, il décore la chapelle du palais de Quirinale. Il est donc autant sollicité pour des peintures murales que pour des panneaux et des toiles.

En 1612 il retourne à Rome et termine les fresques de Santa Maria Maggiore qu’il avait commencé en 1609. Il réalise ensuite la fresque de l’Aurore, une fresque monumentale pour le palais Pallavicini Rospigliosi. C’est en 1614 qu’il rentre définitivement à Bologne, après un bref séjour à Naples.

A son retour, il exécute des œuvres reconnues telles que La Pietà dei Mendicanti pour l’église Santa Maria della Pietà et l’Assomption de la Vierge actuellement à Gênes. Qu’il s’agisse de ses travaux à Rome et à Bologne, souvent de grande ampleur, il a bénéficié de l’aide de nombreux autres peintres.

En 1617, il réalise quatre toiles pour le duc de Mantoue représentant les travaux d’Hercule. En 1622, il réalise trois toiles pour l’église San Filippo Neri de Naples, puis part à Rome. En 1625, il réalise le portrait du cardinal Roberto Ubaldini ainsi qu’un retable pour l’église des Pèlerins de Rome. En 1627, il réalise des fresques pour le cardinal Barberini représentant les histoires d’Attila.

Après l’épidémie de peste de 1630 qui ravage la région, il peint le retable de La Vierge à l’Enfant pour le Sénat de Bologne, ainsi que L’Archange Saint Michel pour le cardinal Sant’Onofrio.

La dernière décennie de sa vie et de sa carrière est une période très prolifique : L’Adoration des bergers, Saint Sébastien, La flagellation du Christ, Le suicide de Cléopâtre, La jeune fille à la couronne et Saint Pierre pleurant comptent parmi ses dernières œuvres. Certains ont vu en elles des coups de pinceaux rapides et bâclés, d’autres y ont vu une touche volontaire et faussement négligée.

Il meurt le 18 août 1642 après une « fièvre » à l’âge de 67 ans. Il est considéré comme un grand peintre du mouvement baroque avec une carrière brillante.

Offrez-vous une reproduction de tableau de Guido Reni

 
A partir de
33.58 €
£28.54
27.98 €
£23.78
A partir de
32.95 €
£28.01
27.46 €
£23.34
A partir de
33.79 €
£28.72
28.16 €
£23.93
A partir de
36.73 €
£31.22
30.61 €
£26.01
A partir de
37.57 €
£31.93
31.31 €
£26.61


Voir toutes
les oeuvres de
Guido Reni
Découvrez

 

Besoin d'un conseil ?

Choisissez votre lieu puis filtrez nos sélections par ambiance, par couleur ou encore par thématique.

Découvrez

"Une production entièrement élaborée en France"

Les artisans de l'atelier Muzéo s'engagent à vous fournir une oeuvre faite à la main, avec les meilleurs matériaux et dans un souci d'exactitude, pour une qualité égale à celle que vous trouverez dans une galerie d'art.

Découvrez notre atelier