Michel-Ange
Affichiste

Michel-Ange reproduction d'affiches

Considéré par les historiens de l’art, comme par ses contemporains, comme l’un des plus grands artistes de la Renaissance italienne, Michel Ange est l’une des figures majeures de l’histoire de l’art du XVe et XVIe siècle, et l’un des sculpteurs et grands peintres de la Renaissance ayant le plus apporté sa pierre à l'édifice.

Retrouvez les plus grandes œuvres de la Renaissance créés par le peintre florentin de génie, disponibles au catalogue, avec une représentation photographique de son célèbre « David », inspiré des plus belles statues de l’antiquité grecque, l’une des nombreuses sections de la fresque du « Jugement Dernier » ornant le plafond de la chapelle Sixtine, ou encore l’un des croquis d’étude comme celui de « La Pietà », qui orne la basilique Saint Pierre du Vatican.

Offrez-vous une page de vie de la Renaissance italienne, avec une reproduction d’art de Michel-Ange, sculpteur, architecte, poète, peintre italien, et artiste de la Renaissance parmi les plus emblématiques de ce mouvement artistique, et découvrez sa biographie.

 

Biographie de Michel-Ange

 

Michel-Ange : un talent inné dès le plus jeune âge

 

Michel-Ange né en 1475, à proximité de Florence, sous le nom de Michelangelo Buonarroti, en pleine période de la Renaissance qui s’est déjà installée depuis plusieurs années en Italie avec la période du quattrocento, représentée par des artistes comme Sandro Botticelli, ou encore aux Pays-Bas avec les artistes primitifs flamands, comme Jan Van Eyck. Issu d'une famille aisée, son père, magistrat, le fait rapidement garder par une nourrice suite à la mort de sa mère. C’est auprès du mari de sa nourrice, que le jeune Michelangelo Buonarroti va s’initier à la taille de la pierre et du marbre. Étant doté d’un talent inné pour les arts, il devient l’élève de Domenico Ghirlandaio, l’un des peintres italiens de l’école florentine les plus en vue de la capitale Toscane. À ses côtés, il étudie les fresques ornant les églises de la ville, mais également la peinture à l’huile et au clair-obscur, grâce aux tableaux de la renaissance italienne, apportant un renouveau artistique dans l’art du XVème siècle. Il se forme également à la sculpture dans laquelle le jeune artiste excelle particulièrement. Spectateur admiratif de son apprenti, Ghirlandaio le conseille à Laurent de Médicis, maître de Florence et grand amateur d’art. Inspiré par les nombreuses statues antiques de la collection des Médicis, Michel-Ange profite du mécénat de la famille dirigeante de Florence, et va continuer sa formation sous les ordres de Bertoldo di Giovanni, sculpteur ayant lui-même été formé par le célèbre Donatello. C’est également à cette période qu’il étudie l’anatomie à l’hôpital de Florence, notamment avec des dissections orchestrées par le célèbre Leonardo Da-Vinci.

 

De Florence à Rome, Michel-Ange au service des puissants

 

En 1492, Laurent de Médicis meurt, et son fils Pierre II de Médicis accède à sa succession. Ce dernier ne souhaite cependant pas faire partie des mécènes de Michel-Ange, et suite à l’instauration du gouvernement théocratique de Savonarole à Florence, qui entraîne l’éviction des Médicis par les Florentins, l’artiste, dont l’homosexualité ne fait aujourd’hui plus de doutes, étant bridé dans ses compositions, décide de quitter le palais florentin et la ville. Après un bref passage à Bologne, il est appelé par le cardinal de l’église San Giorgio in Velabro, à peindre et sculpter pour la papauté, à Rome. C’est dans la cité des papes que Michel-Ange atteint la perfection, en réalisant la statue de « Bacchus » (1497), et son œuvre la plus emblématique, la statue de « La Pietà » (1499), représentation de la madone tenant le Christ dans ses bras. À son apogée, Michel-Ange profite de la fin du gouvernement tenu par les frères dominicains, pour retourner à Florence, et y réaliser le projet de son magnifique « David » (1504), inspiré par les sculptures de l’antiquité, qui prend bonne place devant le Palazzo Vecchio, l’hôtel de ville de la cité. Au premier-plan en ce début de XVIème siècle, Michel-Ange est aux Médicis et au Pape, ce que De Vinci pouvait être à Ludovic Sforza et à François Ier. Il est appelé à parcourir les palais et les châteaux, et on retrouvera son œuvre à Rome avec le tombeau du pape Jules II, la « Sagrestia Nuova » de la basilique San Lorenzo de Florence, ou encore l’architecture de la basilique Saint-Pierre de Rome. Il n’en oublie cependant pas la peinture, et l’une de ses œuvres majeures viendra en 1508, avec la réalisation du plafond de la Chapelle Sixtine, fresque monumentale représentant « Le Jugement Dernier » que Michel-Ange peindra seul, et qu’il terminera en 1512.

 

Le sculpteur Michel-Ange

 

Si Michel-Ange est un peintre de la Renaissance reconnu, c’est d’abord avec la sculpture que sa réputation s’est faite dans le milieu des Beaux-Arts. Avec « La vierge à l’escalier », « La Pietà », « Bacchus », « David », « Le garçon accroupi », ou encore le tombeau de Jules II, et ceux de Paul III, Julien de Médicis et de Laurent II de Médicis, entre autres, on voit dans chaque création l’adoration de Michel-Ange pour la Grèce antique, l’anatomie du corps humain et les proportions qui sont mises en valeur par la nudité des sujets. Il a été l’un des pionniers de son époque dans le réalisme et la précision apportée à ses œuvres. Son audace ainsi que sa virtuosité, avec la taille de ses créations, l’utilisation de techniques artistiques comme le « non finito », cette esthétique inachevée laissant l’homme comme prisonnier de la matière, ou encore sa capacité à sculpter des statues de grande taille en un seul bloc de marbre, sont tout autant de raisons qui font qu’à sa mort en 1564, à 88 ans, Michel-Ange recevra les honneurs nationaux en conséquence de sa réputation et de son travail d’exception.

 

L’héritage de Michel-Ange, génie de la Renaissance

 

Reconnu parmi tous ses homologues comme un sculpteur, peintre, architecte et poète d’exception, Michel-Ange laisse derrière lui de nombreuses œuvres d’arts partout à travers l'Europe. Bien qu’ayant choqué l’opinion publique et les sculpteurs de son époque, avec ses nus qui ont pu être dégradés par la population, à l’image de son « David » que l’on peut encore admirer aujourd’hui grâce à Giorgio Vasari, fervent admirateur de Michel-Ange qui en a collecté les différents morceaux avant que ces derniers ne soient restaurés, la notion de réalisme émanant des œuvres de l’artiste sera source d’inspiration dans tout le mouvement de la Renaissance, et est encore un modèle de précision à ce jour. Il en va de même pour ses peintures, où la gestion du clair-obscur, et le réalisme des sujets est un véritable modèle pour nombre de maîtres de la peinture de la Renaissance artistique italienne, tout comme pour les peintres flamands et français, à l’instar de Vermeer, Rembrandt ou Delacroix. Si l’on retrouve encore les immenses fresques et les sculptures de Michel-Ange, symboles de la peinture italienne et de l'art du XVIe siècle, dans les basiliques italiennes et dans les musées du pays, comme au Musée des offices de Florence, où encore à la basilique Saint-Pierre du Vatican, les œuvres de l’artiste peuvent également être admirée dans le reste de l’Europe, notamment au musée du Louvre ou encore au musée de l’Ermitage de Saint-Pétersbourg, preuve de son aura internationale.

Pour en savoir plus sur la vie et l'œuvre de Michel-Ange.

Offrez-vous une reproduction de tableau de Michelangelo

 
A partir de
61.38
49.1 €
£52.17
£41.74
51.15
40.92 €
£43.48
£34.78
A partir de
61.79
49.43 €
£52.52
£42.02
51.49
41.2 €
£43.77
£35.02
A partir de
42.4
33.92 €
£36.04
£28.83
35.34
28.27 €
£30.04
£24.03
A partir de
59.85
47.88 €
£50.87
£40.7
49.87
39.9 €
£42.39
£33.91
A partir de
33.31
26.65 €
£28.31
£22.65
27.76
22.21 €
£23.59
£18.88
A partir de
44.1
35.28 €
£37.48
£29.99
36.75
29.4 €
£31.24
£24.99
A partir de
63.48
50.79 €
£53.96
£43.17
52.9
42.32 €
£44.97
£35.97
A partir de
50.64
40.51 €
£43.04
£34.44
42.2
33.76 €
£35.87
£28.7
A partir de
39.25
31.4 €
£33.36
£26.69
32.71
26.17 €
£27.8
£22.24
A partir de
43.13
34.5 €
£36.66
£29.33
35.94
28.75 €
£30.55
£24.44
A partir de
41.07
32.85 €
£34.91
£27.93
34.22
27.38 €
£29.09
£23.27
A partir de
49.4
39.52 €
£41.99
£33.59
41.17
32.93 €
£34.99
£27.99
A partir de
51.94
41.56 €
£44.15
£35.32
43.29
34.63 €
£36.79
£29.43
A partir de
43.64
34.91 €
£37.1
£29.68
36.37
29.1 €
£30.91
£24.73
A partir de
47.66
38.12 €
£40.51
£32.41
39.71
31.77 €
£33.76
£27
A partir de
43.64
34.91 €
£37.1
£29.68
36.37
29.1 €
£30.91
£24.73
A partir de
66.24
52.99 €
£56.3
£45.04
55.2
44.16 €
£46.92
£37.54
A partir de
43.35
34.68 €
£36.85
£29.48
36.12
28.9 €
£30.71
£24.56
A partir de
61.63
49.31 €
£52.39
£41.91
51.36
41.09 €
£43.66
£34.93
A partir de
45.31
36.25 €
£38.51
£30.81
37.76
30.21 €
£32.09
£25.68
A partir de
42.21
33.77 €
£35.88
£28.7
35.17
28.14 €
£29.9
£23.92
A partir de
42.89
34.31 €
£36.46
£29.17
35.74
28.59 €
£30.38
£24.31
A partir de
38.77
31.01 €
£32.95
£26.36
32.31
25.85 €
£27.46
£21.97
A partir de
40.22
32.18 €
£34.19
£27.35
33.52
26.81 €
£28.49
£22.79
A partir de
41.07
32.85 €
£34.91
£27.93
34.22
27.38 €
£29.09
£23.27
A partir de
44.34
35.47 €
£37.69
£30.15
36.95
29.56 €
£31.41
£25.13
 
"Une production entièrement élaborée en France"

Les artisans de l'atelier Muzéo s'engagent à vous fournir une oeuvre faite à la main, avec les meilleurs matériaux et dans un souci d'exactitude, pour une qualité égale à celle que vous trouverez dans une galerie d'art.

Découvrez notre atelier
Profitez de 20% de remise sur tout le site

En attendant de profiter du sable fin, prenez le temps de choisir parmi nos 60 000 références la reproduction d'art qui mettra du soleil dans votre décoration.

Je plonge dans le catalogue