Ferdinand Hodler
Peintre

Ferdinand Hodler

Ferdinand Hodler naît le 14 mars 1853 à Berne (Suisse). La vie d’Hodler est très rapidement rythmée par les décès successifs de ses proches : en effet, son père et deux de ses frères décèdent alors qu’il n’a que huit ans, et sa mère, après s’être remariée à un peintre décorateur, succombe, elle aussi face à la tuberculose. En 1865, il reprend l’atelier de son beau-père alcoolique et y réalise une production artistique très riche. En 1872, il s’installe à Genève et produit des toiles directement issues du réalisme suisse d’artistes comme Albert Anker ou encore Rudolf Koller. Après un voyage en Espagne en 1878, il s’ouvre à de nouvelles manières : ses compositions se font plus abstraites, adoptent de teintes terreuses à dominante gris clair. Il n’est pourtant reconnu par ses contemporains que lorsqu’il se tourne vers le symbolisme, au cours de la dernière décennie du siècle où il rencontre, à Paris, Pierre Puvis de Chavannes dont l’œuvre le pousse à tenter la réalisation d’immenses compositions murales, mais aussi à transformer formes et couleurs en éléments décoratifs fondamentaux. Fervent paysagiste, c’est également durant cette période qu’Hodler commence à fortement styliser ses thèmes, au point que ses lacs et massifs montagneux se transforment progressivement en métaphores de l’éternité : du réalisme suisse, il se passionne ensuite pour le symbolisme avant de s’intégrer au courant expressionniste qui prend naissance en Allemagne en cette fin de XIXe siècle. Cet intérêt pour divers styles artistiques le mène finalement à la création d’un style propre, le « parallélisme » qui met l’accent sur la symétrie, le rythme et l’harmonie avec la nature qui sont, pour Hodler, la base de la société humaine. L’artiste peine à s’illustrer en France qui le juge comme trop expressionniste et, plus tard, il est mis au ban des sociétés artistiques allemandes alors qu’il s’insurge contre les pilonnages de l’artillerie allemande contre Reims. A sa mort, il laisse de nombreux paysages inachevés. Ferdinand Hodler meurt le 19 mai 1918 à Genève (Suisse).

 

Ferdinand Hodler, peintre moderne, s’illustre particulièrement dans la peinture symboliste et dans le paysage. Il est particulièrement lié à Pierre Puvis de Chavannes, à   Arnold Böcklin et à Albert Anker.

Offrez-vous une reproduction de tableau de Ferdinand Hodler

 
 

Offrez un chèque cadeau pour Noël !

Vous souhaitez encore pouvoir offrir une peinture ou une photographie d'Art à vos proches ? Si vous avez tardé pour faire vos emplettes ou si vous hésitez sur votre choix, vous avez la possibilité d'offrir un chèque cadeau personnalisé avec votre message !

J'offre !

La Réserve Muzéo

- 40% !

Faites de bonnes affaires en parcourant notre Réserve : Livraison encore garantie avant Noël sur les invendus de notre catalogue qui attendent leur acquéreur à petit prix.

J'en profite
 
 

Besoin d'un conseil ?

Choisissez votre lieu puis filtrez nos sélections par ambiance, par couleur ou encore par thématique.

Découvrez

"Une production entièrement élaborée en France"

Les artisans de l'atelier Muzéo s'engagent à vous fournir une oeuvre faite à la main, avec les meilleurs matériaux et dans un souci d'exactitude, pour une qualité égale à celle que vous trouverez dans une galerie d'art.

Découvrez notre atelier