Commandez la reproduction d'art...La charmeuse de serpents de Henri Rousseau

 
 
L'oeuvre
 
En situation
 
Finitions
du support
Collectionnez
Ajouter une oeuvre à ma collection
Partagez
Partagez sur...
 
 
 
L'oeuvre

La charmeuse de serpents

La charmeuse de serpents est une huile sur toile réalisée par Henri Rousseau en 1907. Commandée par Berthe Delaunay, mère de Robert, elle mesure 169 centimètres de hauteur sur 189 de largeur et est actuellement conservée au musée d’Orsay, à Paris.

Cette toile représente une femme, nue, qui joue de la flûte, probablement pour charmer les serpents si l’on en croit le titre. Elle est peut-être noire, mais elle est en tout cas à contre-jour, car la pleine lune en haut à gauche éclaire presque autant que le jour. On ne distingue donc que ses yeux qui brillent dans l’obscurité ainsi que le serpent qu’elle tient sur ses épaules.

Cette femme se trouve seule dans une nature luxuriante : à sa droite s’étend une sorte de jungle avec plusieurs variétés de plantes et d’arbres, un serpent enroulé à une branche et des oiseaux qui se cachent entre les feuilles. A sa gauche se tient un grand lac calme duquel sort un flamant rose, entouré d’épais arbustes.

Cette toile peut renvoyer à plusieurs grandes sources d’inspiration : le héros Orphée dans la mythologie grecque, qui charme les animaux sauvages avec sa musique, mais aussi le jardin d’Eden, ou encore les différentes espèces présentes au jardin des plantes. Mais le Douanier a la particularité de renverser les attentes : l’Orphée/Eve est noire, le jour laisse place à la nuit, et les immenses plantes, les serpents et le calme environnant donnent à la scène une atmosphère fantastique.

Les couleurs vertes et argentées ainsi que la clarté de la lune confèrent à la scène un caractère irréel. La fameuse charmeuse de serpents dont l’identité n’est pas clairement dévoilée confère également un caractère mystérieux. Enfin, « l’inquiétante étrangeté » réside dans le son imaginé de la flûte au milieu de cette jungle silencieuse qu’aucun autre être humain ne peuple.

Le Douanier Rousseau est l’un des peintres qui fut le moins apprécié de son vivant, il fut même souvent moqué pour la soi-disant naïveté de son style – qui préfigurera pourtant l’art naïf – mais il fut une grande inspiration pour le mouvement surréaliste. Par exemple, Victor Brauner s’inspire de ce tableau pour La rencontre du 2 bis rue Perrel.

 

 

Cette oeuvre est une peinture de la période moderne appartenant aux styles art naïf et peinture de genre.

 

Le lieu de conservation de « La charmeuse de serpents » est Musée d'Orsay, Paris, France.

 

Cette reproduction d’art est proposée en open-édition chez Muzéo.

Pourquoi Muzéo vous propose différents supports pour cette oeuvre ?

La réalisation d’une reproduction d’art Muzéo s’effectue sur des supports riches et variés qui s’adaptent
à vos besoins et à vos envies. A chaque esprit souhaité correspond un support adapté.
 

Venez nous rendre visite !

Notre Showroom est ouvert
du lundi au jeudi de 10h à 12h et de 14h à 18h,
et le vendredi de 10h à 12h et de 14h à 17h,
au 31 avenue Léon Gambetta, 92120 Montrouge

Prenez RDV

"Une production entièrement élaborée en France"

Les artisans de l'atelier Muzéo s'engagent à vous fournir une oeuvre faite à la main, avec les meilleurs matériaux et dans un souci d'exactitude, pour une qualité égale à celle que vous trouverez dans une galerie d'art.

Découvrez notre atelier
 

Vous aimerez aussi les oeuvres suivantes