Eadweard Muybridge
Photographe

Eadweard Muybridge

Edward James Muggeridge nait le 9 avril 1830 à Kingston Upon Thames, près de Londres. Il est le fils de John et Susanna Muggeridge. Son père meurt alors qu’il n’a que 13 ans et sa mère reprend l’entreprise. A 20 ans, il quitte l’Angleterre pour les Etats-Unis. Il s’installe d’abord à New York, puis à San Francisco. Il commence à travailler comme agent d’édition et libraire pour la London Printing and Publishing Compagny.

En 1860, alors libraire renommé, il est victime d’un grave accident de diligence qui l’immobilise durant trois mois et modifie sa perception. En 1860, il se tourne davantage vers la photographie. Il revient à San Francisco en 1867 pour y exercer ses talents de photographe : paysages, portraits, architecture, il ne se consacre pas qu’à un genre. Il est également engagé par Robert Woodward pour photographier son Woodward’s Gardens.

Il se fait particulièrement connaitre en 1867 pour ses photographies du parc naturel de Yosemite et pour son travail de représentation de la nature comme immensité face à l’Homme. Cela lui permet d’ouvrir son propre studio, Helios. En 1868, il photographie l’Alaska et ses habitants, les Amérindiens. En 1871, il est chargé de photographier les phares de la côte ouest américaine. En 1873, il photographie la guerre des Modocs, opposant cette tribu amérindienne à l’armée américaine. En 1874, il tue le prétendu amant de sa femme puis passe en procès, mais il est finalement acquitté.

Alors que sa réputation n’est plus à faire, Leland Stanford, ancien gouverneur de Californie, demande à Muybridge de photographier des chevaux pour rendre compte de leur déplacement et mieux le comprendre. Il utilise alors douze caméras pour créer une série de plans. Jusqu’en 1884, les chevaux en mouvement sont le principal modèle du photographe (Saut d’obstacle, Cavalier sautant par-dessus une clôture, Cheval marchant avec un seau, Cheval blanc au pas, Squelette d’un cheval courant).   

A partir des années 1880, il continue son étude photographique du mouvement avec comme modèles des hommes et femmes mais aussi des animaux du zoo (Femme versant de l’eau, Deux hommes boxant, Eléphant marchant, etc.). En 1881, il se rend en France pour étudier les photographies d’Etienne-Jules Marey. Il produit ensuite énormément d’images, qu’il publie en 1887 dans un portfolio.  

En 1894, Muybridge rentre en Angleterre, y donne de nombreuses conférences, et publie également plusieurs livres. Il meurt le 8 mai 1904, à l’âge de 74 ans, dans sa ville natale. Eadweard Muybridge a révolutionné la photographie. Il a créé le « zoopraxiscope », une machine permettant de voir les images en mouvement, considérée comme un ancêtre du matériel cinématographique, et a également contribué aux progrès de la biomécanique.  

Offrez-vous une reproduction de photographie d'Eadweard Muybridge

 


Voir toutes
les oeuvres de
Eadweard Muybridge
Découvrez

 

Besoin d'un conseil ?

Choisissez votre lieu puis filtrez nos sélections par ambiance, par couleur ou encore par thématique.

Découvrez

"Une production entièrement élaborée en France"

Les artisans de l'atelier Muzéo s'engagent à vous fournir une oeuvre faite à la main, avec les meilleurs matériaux et dans un souci d'exactitude, pour une qualité égale à celle que vous trouverez dans une galerie d'art.

Découvrez notre atelier