Commandez la reproduction d'art... Mort de Sardanapale de Eugène Delacroix

 
 
L'oeuvre
 
En situation
 
Finitions
du support
Collectionnez
Ajouter une oeuvre à ma collection
Partagez
Partagez sur...
 
 
 
L'oeuvre

Mort de Sardanapale

Sardanapale est de ses rois d’Orient que les mythes disent cruels et barbares. Cet avatar du despote orgueilleux, voyant sa défaite approcher, ordonna que l’on exécute les gens de sa cour, les femmes de son harem ainsi que ses esclaves, et que l’on brûle sa ville. Fasciné par ce symbole de destruction et de mort, Delacroix fit de cet épisode légendaire une scène tumultueuse à la sensualité trouble, qui doit son inspiration aussi bien qu’à la peinture orientale qu’aux vers de Byron et de Victor Hugo. Étendu sur un lit démesuré, Sardanapale domine le massacre. Il est presque alangui, presque nonchalant, et il assiste à l’exécution de ses ordres, avec une indifférence de pacha. Lui seul est calme au milieu du chaos de corps, du magma de jeunes femmes dénudés, de la cascade de bijoux, des trophées de victoires, de rançons diverses, d’esclaves et de princesses, tous mêlés dans un tourbillon de silhouettes. Au premier plan se tient une femme courbée, de dos. Elle résiste encore à l’étreinte mortelle d’un homme qui lui applique brutalement un couteau sur la gorge. Le sang est sur le point de perler sur sa peau pâle. Témoins de la scène, des chevaux se cabrent, affolés. Il y a du Tintoret, du Géricault et du Gros dans cette façon tempétueuse de saisir les mouvements de foule, d’exprimer toute l’exacerbation des passions. Delacroix se démarque indéniablement de la sérénité tranquille d’une toile néoclassique. Ici il impose son talent en jouant audacieusement des coloris : les tons chauds sont flamboyants, et le contraste éclatant entre la blancheur des corps et le rougeoiement des teintures est enrichi par une série d’échos chromatiques. Delacroix étonne aussi dans sa manière d’organiser l’espace pictural par un contre plongé tronqué : le sultan occupe place centrale du dominant, lieu du pouvoir, tandis que les corps semblent jaillir de part et d’autre du lit, tel un flot sanglant.

 

Cette oeuvre est une peinture de la période classique appartenant aux styles orientalisme et peinture d'histoire.

 

Le lieu de conservation de « Mort de Sardanapale » est Paris, musée du Louvre.

 

Cette reproduction d’art est proposée en open-édition chez Muzéo.

En savoir plus sur l'oeuvre
L'artiste

Eugène Delacroix

En savoir plus sur l'artiste

Découvrir nos oeuvres de
Eugène Delacroix

Pourquoi Muzéo vous propose différents supports pour cette oeuvre ?

La réalisation d’une reproduction d’art Muzéo s’effectue sur des supports riches et variés qui s’adaptent
à vos besoins et à vos envies. A chaque esprit souhaité correspond un support adapté.
 

Venez nous rendre visite !

Notre Showroom est ouvert du lundi au vendredi, de 10h à 12h et de 14h à 18h, au 6 rue Nicolas Appert, 75011 Paris

Prenez RDV

"Une production entièrement élaborée en France"

Les artisans de l'atelier Muzéo s'engagent à vous fournir une oeuvre faite à la main, avec les meilleurs matériaux et dans un souci d'exactitude, pour une qualité égale à celle que vous trouverez dans une galerie d'art.

Découvrez notre atelier