Magazine
le RAMEQUIN

"Dessine-moi un poème..."

"L'esprit nouveau est celui du temps même où nous vivons. Un temps fertile en surprises. Les poètes veulent dompter la prophétie, cette ardente cavale que l'on n'a jamais maîtrisée."

Guillaume Apollinaire

 

C’était le temps de tous les possibles, le temps des questionnements, des réinterprétations mais également celui de l'engagement  : Stravinsky déclenchait des scandales musicaux, Cocteau dépoussiérait la mondanité en jetant son élégance dans les taxis de la Marne, Nijinsky projetait son corps à des altitudes monstres, et Apollinaire, lui, dessinait une poésie percutante : la Guerre se disait avec engagement et beauté, la Beauté, elle, se faisait frondeuse, l'on assumait ses choix, mais toujours, avec art. Quelle douce époque, avouons-le, que celle où tout est permis et où les audaces se font avec élégance. Mais quelle époque amère, que celle où le malheure crée l'inspiration. Hommage à Apollinaire, prodige du calligramme.