Magazine
le RAMEQUIN

Voyeurisme

Au risque de paraître un peu névrosés, voire complètement fous, nous nous lançons : avez-vous déjà imaginé que vous vous habilliez, sous le regard fasciné et fixe d’une personne ? Entre l’effeuillage et le fantasme, nous vous le permettons.

Vous rentrez de soirée, votre tête tourne légèrement. L’ivresse a failli avoir raison de vous, mais vous êtes forte. Vos talons claquent contre le parquet en point de Hongrie, vous laissez votre sac à main sur un guéridon et continuez votre route. Votre chambre, encore moite de votre bain d’y il a quelques heures, est légèrement parfumée d’une fragrance rare…  

 

Vous entrez dans votre dressing, longue pièce agrémentée d’une gigantesque glace. Vous vous mirez quelques secondes, le temps de vous demander avec assurance si vous êtes aussi délicieuse que tout le monde vous l’a assuré ce soir. Vous êtes grisée, et la légère inquiétude qui monte en vous ne vous angoisse pas : vous vous sentez observée. A la fenêtre, les lourds rideaux empêchent quiconque de vous voir, et vous vous rassurez, mais l’impression reste là : vous vous sentez observée. Vous ôtez vos talons, et lentement, laissez tomber un à un les voiles de votre armure, de la mousseline de votre haut à la soie de vos bas. Etrangement rassurée, vous vous prenez même pour une égérie dans une pub de luxe. Mieux, vous êtes Aphrodite au bain, et ces regards que vous sentez sur vous ne sont que ceux des chérubins et autres satyres cachés qui vous admirent, inoffensifs.

 

Vous laissez sur le sol les matières précieuses que vous portiez, et passez dans la salle de bain, éteignant la lumière de votre dressing : dans le noir, les portraits de ces dignes messieurs osent enfin rougir de confusion : c’est que, même en peinture, on ne regarde pas la nudité d’une belle femme sans rougir un peu.

 

dressing

Astuce déco

Non, le portrait n'est pas réservé au salon. Le dressing est une pièce à part entière, rendons-le heureux, vivant, et pour ce faire, osons le portrait! Cela donnera un effet décalé et amusant, ainsi qu'un originalité certaine à cette pièce. Pour qu'elle ne ressemble toutefois pas à une salle de musée,  n’encadrez que les deux tiers de vos peintures, et jonglez entre les tailles, effet garanti !