Klimt et la sécession viennoise à la Pinacothèque

Klimt et la sécession viennoise à la Pinacothèque

A l'occasion de l'exposition Klimt à la Pinacothèque , redécouvrez ses oeuvres les plus emblématiques.

Jusqu’au 21 juin, la Pinacothèque expose les plus belles toiles de la sécession viennoise. L’exposition suit chronologiquement l’évolution de ce courant artistique, intimement lié à la Vienne fin de siècle. Cette ville est alors,  avec Paris, un des  centres culturels majeurs de l’époque,  et  dans ses rues et ses cafés règne une certaine effervescence  artistique et intellectuelle.  Se distingue notamment des  jeunes artistes,  Josef Olbricht, Gustav Klimt et Josef Hoffmann. Ces derniers s’opposent au classicisme et aux lourdeurs de l’académisme  ambiant. Ils forment rapidement autour de la revue Jugend un groupe, « sécession viennoise », considéré depuis comme  une ramification autrichienne de l’art nouveau. 

L’on  les retrouve tous  aujourd’hui à la  Pinacothèque. Mais l’accent est principalement mis sur les œuvres de son chef de file, Gustave Klimt.  L’on peut contempler ses œuvres de jeunesses et de maturité,  son chef d’œuvre « Judith », ainsi que quelques pièces rares, comme la reconstitution de La Frise de Beethoven,  dont l’original est conservé au musée du Belvédère à Vienne