Peintre

Theo van Rysselberghe

Pour Theo van Rysselberghe, designer et sculpteur né à Gand, en Belgique, en 1862, l’art est une affaire de famille. Il est très tôt enrôlé à l’Académie van Beeldende Kunsten de Gand, dès son plus jeune âge. Durant l’année 1879, il devient l’élève de Jean-François Portaels, directeur de l’Académie des Beaux-Arts de Bruxelles, dont il admirait la veine orientaliste. En 1881 a lieu sa première exposition, à Bruxelles. Il obtient par la suite une bourse d’étude et, suivant les pas de son maître, visite l’Espagne et le Maroc. Lors d’un voyage à Paris, en 1886, aux côtés du poète Emile Verhaeren, il découvre Un dimanche après-midi sur l’Ile de la Grande Jatte, de Seurat et se rapproche du pointillisme, en en devenant une figure principale en Belgique. A la mort de Georges Seurat en 1891, l’oeuvre de van Rysselberghe semble s’éloigner progressivement du pointillisme vers un certain naturalisme. En 1898, il emménage à Paris, où il rejoint le groupe littéraire symboliste. Dès lors, il se distingue par la représentation de portraits, notamment de figures littéraires. Il meurt à Saint-Clair en 1926.

 
 

Besoin d'un conseil ?

Choisissez votre lieu puis filtrez nos sélections par ambiance, par couleur ou encore par thématique.

Découvrez

"Une production entièrement élaborée en France"

Les artisans de l'atelier Muzéo s'engagent à vous fournir une oeuvre faite à la main, avec les meilleurs matériaux et dans un souci d'exactitude, pour une qualité égale à celle que vous trouverez dans une galerie d'art.

Découvrez notre atelier